::  ANNEE GEORGES SAND 2004  :: 
Publicité

:: Page publicitaire
:: Votre publicité
:: Voyages

 
 NOS SITES INTERNET 
BESTOFCELINEDION.COM
CDDVDNEWS.COM
CDDVDPASCHER.COM
CESTPASCHER.COM
FILMSMOVIES.COM
FOLLEMENTGAY.NET
GOODCHEAP.COM
INVITATIONSGRATUITES
LE PERE NOEL EST UNE ORDURE
MARIEPANIC.COM
PARISGRATUIT.COM
PARISQUEBEC.COM
PARISVIDEOS.FREE.FR
RG3.CA  PEINTRES DU QUEBEC CANADA
VIDEOS PARIS FRANCE
 
 BILLET RESERVATION 
 KELKOO comparer 
 TICKETNET CIRQUE 
 TICKETNET CONCERT 
 TICKETNET EXPOTITION 
 TICKETNET FESTIVAL 
 TICKETNET HUMOUR 
 TICKETNET OPERA 
 TICKETNET PARC 
 TICKETNET SPECTACLE 
 TICKETNET SPORT 
 TICKETNET THEATRE 
 TICKETNET TOURISME 
 


GLOWRIA
DVD LOCATION


FAIRE DU SKI

Fleuriste du Chocolat

Cadofrance

Timbres
Année du chien

NATOORA

JOUETS DISCOUNT

SOLDES KELKOO

BEAUTE

Glowria - location de DVD à domicile par internet - 1 € le premier mois sans engagement

Jeux-casino.com
1er Guide de Casinos en Ligne


Meubles.com
Le plus grand choix de meubles aux meilleurs prix, livrés gratuitement partout en France.


OPODO
Réservez vos vacances avec Opodo.fr !


OPODO
Locations auto


Partir Discount

PriceMinister
DVD, CD, jeux, high-tech 50 à 90 % moins cher


Silver Lingerie
Demandez le catalogue

SILVER LINGERIE
sexy en grande taille

SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, recevez vos appels sur votre ordinateur avec un numéro Skype

Timbres La Poste
La Boutique Web du Timbre


VIA MICHELIN

Toutes les dernières promos Voyages SNCF ici !

Voyages à prix mini avec Yoopitravel
* ANNEE : GEORGE SAND 2004

click +    Année Georges Sand  
: détails sur le site Ministère de la Culture
: infos France


click +    Exposition Georges Sand  
: détails sur le site Bibliothèque historique
: infos de la Ville de Paris

- Bibliothèque historique de la Ville de Paris
: 22 rue Malher (Paris 4e)
:   01 44 59 29 60
: Du Mardi au Dimanche de 11h à 19h
: Fermé le 11 Novembre
: Tarif normal 4 €
: Tarif réduit 2 €
: Visites guidées gratuites tous les Jeudis à 16h


:: ANNEE GEORGES SAND :: PARIS
    ANNEE GEORGES SAND


  • Journal d’un voyageur pendant la guerre, 1870
    « Jamais la guerre ne sera un instrument de vie, puisqu’elle est la science de la destruction. Croire qu’on peut la supprimer n’est pas une utopie. »


  • 3 Février 2004
    – Journée d’ouverture de l’année George Sand. Cette opération est initiée par le ministère de la Culture et de la Communication en collaboration avec les ministères de l’Education nationale, de l’Agriculture, des Affaires étrangères et le service des Droits des femmes du ministère délégué à la Parité et à l’Egalité professionnelle.




  • - Aurore DUPIN, dite George SAND
    - Naissance à Paris, le 1er Juillet 1804
    - Décès à Nohant, le 8 Juin 1876



  • L'OEUVRE DE GEORGE SAND


  • ::
     CONSUELO 
    chez Amazon (FR)

    - La chronique de Lire par Armelle Godeluck
    : Consuelo
    : «J'avais commencé Consuelo avec le projet de ne faire qu'une nouvelle. Ce commencement plut, et on m'engagea à le développer en me faisant pressentir tout ce que le XVIIIe siècle offrait d'intérêt sous le rapport de l'art, de la philosophie et du merveilleux...»
    : Une nouvelle qui se développe sur 900 pages: la conteuse n'était ni en mal d'imagination ni en rupture de documentation sur le monde de la musique au siècle des Lumières. Ecrit au fur et à mesure des parutions dans la Revue indépendante, à l'époque de ses amours avec Chopin, ce roman à la «sinuosité exagérée d'événements», selon le jugement de son auteur, est resté son enfant chéri. Dès les premières lignes, George Sand nous enveloppe de ses phrases fluides pour mieux nous transporter dans un monde enchanté: Consuelo la bohémienne, héroïne à l'âme pure qui a la voix des anges, un soupirant beau comme un matin d'été, un maître de musique inspiré, Venise bruissante et dorée à laquelle succéderont les décors baroques de Bohême et d'Autriche.
    - Services Documentaires Multimédia
    : Ce roman, en bonne partie inspiré par une amie de G. Sand, la célèbre cantatrice Pauline Viardot, a par son atmosphère romanesque enchanté plusieurs générations de lecteurs. Il a pour cadre Venise, puis la Bohème et Vienne, et se déroule au 18e siècle. Présentation, p. 5-35: "roman d'amour, roman musical, roman historique, roman initiatique"... avec une bonne couche de didactisme.


  • ::
     CONTES D'UNE GRAND-MERE 
    chez Amazon (FR)


  • ::
     HISTOIRE DE MA VIE 
    chez Amazon (FR)


  • ::
     J'AIME DONC JE SUIS 
    chez Amazon (FR)


  • ::
     LA MARE AU DIABLE 
    chez Amazon (FR)

    - Chronique par Quatrième de couverture
    : La Mare au Diable est un lieu maudit où souffle l'angoisse. Près d'elle se déroule toute l'histoire. Un paysan, veuf avec ses enfants, cherche femme. Qui épousera-t-il ? celle qu'on lui a promise, ou une pauvre paysanne, harcelée par son patron ? Cette petite Marie est l'âme d'un paysage de rêve, et l'emblème de l'enfance éternelle. Un roman d'amour, mais traversé par le cri des chiens fous, la nuée sanglotante des oiseaux, le fossoyeur épileptique. La voix de la terre s'y accorde avec celle de l'Ame enfantine : George Sand y parle avec force du sol natal et des premiers souvenirs.
    - Services Documentaires Multimédia
    : Le remariage d'un veuf. Idylle rustique et roman humanitaire. Selon Pierre Salomon, c'est par le socialisme que Sand a été conduite au roman champêtre. Un roman de l'enfance imprégné de légendes berrichonnes, dans lequel le merveilleux est "naturalisé" (C. Sarlet). Préface, p. 7-25. Dossier de trente pages comportant une notice de seize pages.


  • ::
     LA PETITE FADETTE 
    chez Amazon (FR)


  • ::
     LETTRES D'UNE VIE 
    chez Amazon (FR)


  • ::
     LETTRES D'UN VOYAGEUR 
    chez Amazon (FR)




  • - Correspondance inedite Georges Sand – Marie Dorval / Georges Sand. – Gallimard, 1953. – 405 p.
    - Indiana / Georges Sand. – garnier, 1962. 410 p.
    - Un invierno en Mallorca / Georges Sand ; traduit par Marcel Planas. – Palma de Mallorca : J. J. de OlÑeta, 2000. – 173 p. – (Terra incognita ; 15)
    - Lelia / Georges Sand. – Garnier, 1960. –601 p.
    - A quoi pense la littérature ? Exercices de philosophie littéraire. / Macheray, Pierre.
    - Les enfants du siècle / F. O. Rousseau.- Seuil, 1999.-

    - VIDEOS
    Les enfants du siècle / Diane Kurys ; F. O. Rousseau ; Murray Head ; Luis Bacalov ; Juliette Binoche ; Benoît Magimel ; Isabelle Carré. Paris : Studio Canal +, 1999.- 1 cass. Video (1h13 min), coul., VHS NTSC
    Les amours de Georges Sand et de Alfred de Musset et autour du couple une peinture du Romantisme français.

:: ANNEE GEORGES SAND :: PARIS
    BIOGRAPHIE GEORGES SAND



  • - Aurore DUPIN, dite George SAND
    - Naissance à Paris, le 1er Juillet 1804
    - Décès à Nohant, le 8 Juin 1876

    click +    Georges Sand  
    : Biographie par Marc Nadaux


    - NAISSANCE
    - Aurore Dupin naît à Paris, au n°15 de la rue Meslay, le 1er juillet 1804. Son père, aide de camp du prince Murat, accompagne celui-ci lors de l’expédition d’Espagne. Au mois d’avril 1808, Sophie Delaborde, sa femme, et sa fille le rejoignent à Madrid. Dès l'été suivant, la famille Dupin est de retour en France, dans la propriété familiale de Nohant appartenant à Mme Dupin mère, fille naturelle du maréchal Maurice de Saxe et donc née Marie-Aurore de Saxe. Le 16 septembre de la même année, Maurice Dupin fait une chute de cheval mortelle. L’enfant est alors confiée à sa grand-mère, qui s'en voit confiée officiellement la tutelle par sa belle-fillle le 28 janvier 1809. Elle grandira donc dans l’Indre, effectuant quelques séjours à Paris auprès de sa mère.

    - MARIAGE
    - Confiée d'abord aux bons soins d'un précepteur, Deschartres, le 18 janvier 1818, Aurore entre comme pensionnaire au couvent des Augustines anglaises, rue des Fossé-Saint-Jacques à Paris. Elle quitte l’institution le 12 avril 1820, non sans avoir connu l’été précédent une véritable crise mystique. Avec le décès de sa grand-mère, le 26 décembre 1821, se pose de nouveau le problème de la tutelle de la jeune fille, partagée entre sa mère et une personne choisie par Mme Dupin. Afin de s’éloigner de ces intrigues, Aurore séjourne au printemps 1822 chez des amis de son père, les Roettiers du Plessis, au Plessis-Picard, près de Melun. Elle fait alors la rencontre de François-Casimir Dudevant, saint-cyrien et licencié en droit, fils de notable et bon parti, qu’elle épouse le 17 septembre suivant.

    - ENFANTS ET AMANTS
    - Cette union est un échec, malgré la naissance de deux enfants, Maurice venu au monde le 30 juin 1823 et Solange quelques années plus tard, le 18 octobre 1828. Celle-ci d’ailleurs est peut être la fille de Stéphane Ajasson de Grandsagne, un jeune noble des environs, collaborateur du baron Cuvier au Museum, avec lequel Aurore a eu une liaison de quelques mois. Le 30 juillet 1830, elle fait également la connaissance de Jules Sandeau, un jeune homme de dix-neuf ans, lors d’une réception chez des amis, les Duvernet, au château de Coudray. Celui-ci devient rapidement son amant. Aurore obtient l’accord de son mari de partager désormais son temps entre Nohant et Paris. Celui-ci accepte également de lui verser une rente de 1.500 Francs. Elle retrouve alors Jules Sandeau, qui fait son droit dans la capitale, l’année suivante.

    - LITTERATURE
    - Ensemble, ils logent dans un appartement, 31 rue de Seine-Saint-Germain, avant de s'installer au 25 quai Saint-Michel. Sandeau a des ambitions littéraires qu’il fait partager à sa maîtresse. Les deux amants publient un premier roman, Le Commissionnaire, écrit de concert, qui paraît le 24 septembre 1830 suivi de Rose Blanche au mois de décembre. Cette dernière oeuvre est d’ailleurs signé Jules Sand. L’année suivante, Aurore Dudevant rédige seule Indiana, un roman d'amour, qui paraît le 18 mai sous le pseudonyme de G. Sand. Au mois de novembre 1831 enfin, Valentine, premier roman berrichon, portera pour nom d’auteur George Sand. Celle-ci entame une collaboration avec La Revue des Deux-Mondes, pour laquelle elle s'engage à rédiger une chronique. L'écrivain se lie aussi avec des personnalités du monde des lettres et des arts : le critique Sainte-Beuve, l'actrice Marie Dorval...

    - MUSSET
    - Elle fait la rencontre d’Alfred de Musset en juin 1833, lors d'un dîner qui réunit les collaborateurs de La Revue. Quelques semaines plus tard, il devient son amant. Ensemble, ils partent, le 12 décembre suivant, dans la malle-poste pour un voyage romantique à destination de l’Italie. En compagnie de Stendhal - qui rejoint Civitavecchia et son poste de consul, Sand et Musset descendent la vallée du Rhône en bateau avant de s’installer, le 1er janvier 1834, à l’Hôtel Alberto Reale Danieli à Venise. Musset tombe alors gravement malade. Au mois de juillet, Georges Sand quitte enfin Venise après un séjour idyllique et passionné, assombrie cependant par les tromperies réciproques. La fin de l’année est d’ailleurs faite de ruptures et de réconciliations entre Alfred de Musset et George Sand. Celle-ci entretient une liaison avec un autre amant, le médecin italien Pagello qui avait soigné l’écrivain pour sa dysenterie à Venise. La séparation est inévitable.

    - CHOPIN
    - Au cours de ces quelques mois de passion, George Sand multiplie les publications : Lélia, le 18 juillet 1833 ; Le Secrétaire intime, le 19 mars 1834 et enfin Jacques le 20 septembre de la même année. Elle est de retour à Nohant seule, le 19 août 1834. C’est alors que survient un événement d’importance dans sa vie de femme : Aurore Dupin obtient la séparation d’avec son mari, prononcée par le tribunal de La Châtre le 16 février 1836. George Sand passe ensuite le reste de l’année en villégiature en Suisse, en compagnie du compositeur Franz Liszt et de Marie d’Agoult. Paraît bientôt un nouveau roman intitulé Simon, suivi de Mauprat en 1837
    - Au mois de juin 1838, débutent de nouveaux amours, avec Frédéric Chopin. Ensemble, ils effectuent à partir du mois d’octobre suivant un long séjour aux îles Baléares. De retour à Nohant, les deux amants organisent leur existence entre Paris et la province, leur vie de couple en compagnie des enfants de George Sand. Celle-ci poursuit son travail d’écrivain. Paraît Le Compagnon du Tour de France, le 12 décembre 1840, un récit issu de l'amitié qui lie à présent Sand à Agricol Perdiguier, dit Avignonnais la Vertu. Suivron Pauline en 1841, puis Consuelo au mois de février 1842. Viennent ensuite Le Meunier d’Angibault en 1845 et enfin La Mare au diable, le 6 février de l’année suivante. Solange, sa fille, se marie au sculpteur Auguste Clesinger, le 19 mai 1847. Tandis que George Sand adresse le 28 juillet suivant à Frédéric Chopin une lettre se terminant par ces mots : " Adieu mon ami ".

    - POLITIQUE
    - Par le passé, Georges Sand s'était essayé au journalisme, en fondant La Revue indépendante, ainsi que L'Éclaireur de l'Indre. Le 1er mars 1848, l'écrivain est maintenant à Paris, prenant fait et cause pour la Seconde République, aux côtés d’Alexandre Ledru-Rollin alors membre du Gouvernement provisoire. Après avoir créé un journal, La Cause du Peuple, elle participe à la rédaction des Bulletins de la République et rédige également plusieurs pamphlet : Aux Riches, Histoire de France écrite sous la dictée de Blaise Bonnin... Cependant le tour conservateur pris par le nouveau régime déçoit George Sand. Avec l’échec de la manifestation du 15 mai 1848 et les Journées de Juin, celle-ci est bientôt de retour dans la propriété familiale de Nohant, quittant définitivement la scène politique.

    - VOYAGES ET ECRITURE
    - L'écrivain est très affectée par la disparition de Marie Dorval et de Frédéric Chopin. Elle se consacre l’année suivante à la création du Petit Théâtre de Nohant, installé dans la chambre des Marionnettes de la propriété familiale. Celui-ci est inauguré au mois de décembre. Vient également la publication de François le Champi au mois de décembre 1847, de La Petite Fadette le 1er décembre 1848. En 1850 commence sa liaison avec le graveur Alexandre Manceau, un ami de son fils devenu son secrétaire. Alors que le ménage Clésinger se sépare en 1854, leur fille Jeanne décède l’année suivante. Georges Sand est de nouveau envahie par la tristesse. Elle se décide à partir pour un nouveau voyage en Italie, le 28 février 1855, désirant prendre le large de cette atmosphère pesante.

    - Dans les années qui suivent, l’oeuvre de George Sand change d’aspect. Délaissant désormais les romans champêtres, elle s’inspire de ses souvenirs italiens avec La Daniella publié au mois de janvier 1857. L’écrivain poursuit également la rédaction de ses Histoires de ma vie commencées en 1854. Paraît ensuite, à partir du 1er octobre 1857, un grand roman de cape et d’épée intitulé Ces Beaux messieurs de Bois-Doré mais aussi Elle et lui, du 15 janvier au 1er mars 1859 dans La Revue des Deux-Mondes. Cette dernière oeuvre est un hommage à l’amour passionné qui l’avait saisi au temps de sa liaison avec Alfred de Musset, récemment disparu. George Sand se consacre également à la publication de pièces de théâtre.

    - L’écrivain effectue quelques voyages en province au cours de ces années. Un séjour en Auvergne lui inspire Jean de la Roche en 1859 puis Le Marquis de Villemer, une aimable idylle mondaine publiée le 15 juillet de 1860. C’est alors que pendant l’automne 1860 George Sand est atteinte d’une grave crise de maladie. Aussi passe t-elle quelques temps à Tamaris, près de Toulon, au printemps 1861. C’est d’ailleurs le titre d’un roman provençal publié peu après. Vient ensuite Mademoiselle La Quintinie, une oeuvre violemment anticléricale rédigée en 1863, qui suscite de violentes réactions dans l’opinion. L’année suivante, l’écrivain et son compagnon Alexandre Manceau décident de s’installer à Palaiseau.

    - Le 18 février 1865 paraît une deuxième oeuvre inspirée du cadre provençal, La Confession d’une jeune fille. George Sand effectue ensuite un séjour à Croisset auprès de Gustave Flaubert avec lequel elle entretient une correspondance depuis le mois de janvier 1863. L’écrivain, qui autrefois avait apporté son aide aux proscrits du 2 décembre, participe d’ailleurs en sa compagnie aux " dîners Magny " où se retrouvent Ernest Renan, Charles Augustin Sainte-Beuve et les frères Jules et Edmond de Goncourt. Se succèdent ensuite de nouveaux textes parmi lesquels des Contes d’une grand-mère qu'elle destine à ses petites filles, le premier volume paraissant le 15 novembre 1873.

    - DECES

    - George Sand décède le 8 juin 1876 à Nohant d’une occlusion intestinale jugée inopérable. Le 10 juin suivant ont lieu ses obsèques en présence de son ami Flaubert, d’Alexandre Dumas fils et du Prince Napoléon venus de Paris. L’écrivain est inhumé dans la propriété familiale.



  • ::  George Sand 
    sur le site « Réseaux d’écrivaines »

    : A l’occasion du bicentenaire de George Sand, voici une petite exposition virtuelle sur cette auteure, sur son oeuvre et sur quelques réactions en provenance des Pays-Bas.
    : La rubrique consacrée à George Sand sur ce site créé par Suzan Van Dijk, universitaire hollandaise, s’organise en trois parties : les « portraits » sont ceux de George Sand publiés aux Pays-Bas, les « œuvres » proposent un parcours à travers des représentations d’héroïnes sandiennes ayant illustré la publication de ses romans, les « réactions » sont celles qu’ont provoquées les textes de Sand aux Pays-Bas. Ce site, destiné à toute personne intéressée par l'écriture des femmes avant 1900, et plus largement par l'histoire internationale des femmes, est aussi un lieu de travail, qui présente des recherches en cours autour de la base de données "WomenWriters" : celles-ci concernent la communication féminine par l'écrit, telle qu'elle a eu lieu, par-delà les frontières nationales et linguistiques, avant la montée des mouvements d'émancipation féminine de la fin du XIXe siècle. NB : la rubrique « George Sand » est disponible en français et en néerlandais.



  • ::  George Sand  La femme libre
    sur le site « Centre régional pédagogique du Limousin »

    : « 1804-2004 : la France se souvient, enfin, que George Sand appartient à son Panthéon littéraire. » Le ton est donné : sous le titre « George Sand, la femme libre », le site du crdp du Limousin présente une exposition (15 panneaux + livret) à destination des collèges, lycées, bibliothèques et particuliers, en vente dans tous les crdp et cddp ; un dossier photographique ; des textes à télécharger (des lettres, certains des « Contes d’une grand-mère », un roman introuvable en librairie « Garnier », des documents sur George Sand en Limousin, un texte de 1836 sur la séparation de corps) ; une liste très complète de sites sandiens ; et un forum de discussion.



  • ::  George Sand  Bicentenaire en 2004
    sur le site « 2004 Bicentenaire George Sand en Berry »

    : L’association qui s’est créée pour célébrer le bicentenaire de George Sand en Berry propose le calendrier des manifestations programmées dans cette région, des informations sur les sites touristiques et les hébergements ainsi qu’une biographie et une bibliographie chronologique de l’écrivain. Sont ainsi mis en valeur la modernité de George Sand et ses liens avec le Berry où l’on peut encore visiter sa maison familiale à Nohant et de nombreux lieux sandiens.



  • ::  George Sand  2004 l’Année George Sand
    sur le site « Service des droits des femmes et de l’égalité »

    : Ce service du ministère des affaires sociales, du travail et de l’égalité célèbre l’Année George Sand et présente sur son site internet un espace dédié aux engagements de George Sand en faveur de la reconnaissance des droits des femmes et de l’égalité.



  • ::  George Sand 
    sur le site « France Culture »

    : Un site spécifique est consacré à George Sand ; il permet de réécouter, tout au long de l’année 2004, les émissions qui lui sont consacrées par la chaîne.



  • ::  George Sand 
    sur le site « The George Sand Association »

    : Depuis 1976, l'association George Sand (créée à Hofstra University, New York) encourage les études et la recherche sur George Sand, particulièrement dynamiques aux Etats-Unis. Sur son site, des articles critiques, la table des matières de la revue annuelle George Sand studies, conférences, colloques et appels à contribution pour des événements programmés en 2004.



  • ::  George Sand 
    sur le site « George Sand info »

    : Le site personnel de Cécile Pichot, webmistress de l'association des amis de George Sand, essaie de répondre aux diverses questions que se posent les internautes sur la romancière : histoire de sa vie et de son siècle sous la forme d'un tableau chronologique, présentation des diverses biographies qui ont été consacrées à la romancière, liste complète de ses oeuvres, en savoir plus sur George Sand, présentation de ses oeuvres, où trouver ses oeuvres, études de ses oeuvres...



  • ::  George Sand 
    sur le site « Les Amis de George Sand »

    : L'association, créée à la fin de l'année 1975, à la veille de la célébration du centenaire de la mort de la célèbre romancière, constitue un lien précieux entre spécialistes et amateurs de George Sand notamment grâce à son site internet qui rend compte avec ponctualité de l'actualité sandienne et alerte sur les manifestations à venir : événements, publications, colloques etc.



  • ::  George Sand 
    sur le site « George Sand dans Gallica »

    : George Sand dans Gallica, bibliothèque numérique en ligne de la BnF
    : Des oeuvres de George Sand sont déjà disponibles en ligne sur Gallica. Ces ressources seront complétées au cours de l'année 2004. Des pages permettront un accès direct aux textes ainsi qu'un parcours dans la bibliothèque numérique autour de la figure de George Sand.





Voyages

Adam et Eve

2x Moins Cher

myPIXmania
Tirages photos

Téléphoner
moins cher
PG Stats